Rencontre des motards sur la place du Château de Jonzac

Dimanche 1er mai 2022

En ce 1er mai, il y a le muguet, mais il y a aussi la rencontre des motards sur la place du Château de Jonzac.
Bravo au Zigs Loups Jonzac avec près de 100 participants réunis dans notre belle ville.

Réunions publique des 1er et 2nd tours des élections présidentielles

Mercredi 6 avril et Jeudi 21 avril 2022

Deux excellentes réunions publiques à Jonzac avec pour la première une centaine de personnes et pour la seconde, une soixantaine de personnes présentes.
Merci aux intervenants, Claude Belot, Bernard Lalande, Christophe Cabri et Michel Amblard, qui ont su décrire une situation d’urgence, où l’extrême droite, risque d’être au pouvoir en France, ce qui serait, une catastrophe économique, sociétale, écologique et sociale.
En 2002, nous avions tous dit « Plus jamais ça »…
En 2017, nous avions tous dit « Plus jamais ça »…
En 2022, nous le disons une dernière fois « Plus jamais ça » !

Rencontre avec Emmanuel Macron, Président de la République

Jeudi 31 mars 2022

Présent aujourd’hui à #Fouras pour soutenir, en compagnie de mes collègues députés de Charente-Maritime et de nombreux élus, la candidature d’Emmanuel Macron.
Merci à tous les militants de Haute-Saintonge, du Pays Royannnais et Les Jeunes Avec Macron – Charente-Maritime #avecvous d’avoir fait le déplacement à mes côtés.
Le président de la République porte le seul projet capable de répondre aux grands défis de notre temps, notamment en matière de lutte contre le dérèglement climatique.
A cet égard, je salue son pragmatisme : notre production énergétique sera demain 50% nucléaire, 50% renouvelable(s),
Et surtout 100% décarbonée !
Car nous devons à la fois réduire nos émissions de CO2 à horizon 2050 et tenir compte de la réalité des territoires!
C’est le message que j’ai porté pendant cinq ans dans le sud de la Charente-Maritime où la transition énergétique en milieu rural ne se fera pas au moyen d’un développement anarchique de l’énergie éolienne, mais dans la co-construction d’une stratégie cohérente avec la population et les élus du territoire.

Inauguration d’un Pylône téléphonique à Coulonges

Mardi 29 mars 2022

Dans le cadre du New Deal Mobile mis en place par le Gouvernement, plus de 1500 pylônes 4G ont été mis en service pour rapprocher le numérique du quotidien des Français, dans des zones jusqu’alors non ou mal couvertes par les opérateurs de téléphonie mobile.
Afin de renforcer ce dispositif, d’autres entreprises apportent en complément leur expertise et leur savoir-faire afin de positionner des pylônes dans toutes la France, notamment, les zones rurales, permettant aux opérateurs téléphoniques d’y installer leurs antennes.
C’est donc avec plaisir que j’inaugurai un nouveau pylône à Coulonges qui améliorera sans aucun doute la vie des habitants du village et des communes alentours.

Bilan de la CCI de l’arrondissement de Jonzac

Jeudi 24 mars 2022

J’ai souhaité être présent dans les locaux de l’antenne de #Jonzac de la CCI Charente-Maritime afin d’échanger avec le Président Thierry Autier puis assister au bilan de la Chambre de commerce et d’industrie de la Haute-Saintonge.
La dynamique est très bonne, avec 243 entreprises supplémentaires sur notre territoire par rapport à 2020. Nous le savons, notre Haute-Saintonge est particulièrement rurale, avec de nombreuses entreprises agricoles et une majorité d’établissement de services, près de 45%.
Il est d’ailleurs très intéressant de noter que 94% des entreprises ont moins de 10 salariés, et 63% n’ont aucun salarié. La CCI doit donc être un réel lien entre tous ces entrepreneurs qui travaillent seuls mais doivent tout de même rester dans un échange constant avec les services administratifs et avec les autres chefs d’entreprise du secteur.

Pose de la première pierre pour la Résidence de l’Orée du Parc

Mardi 22 mars 2022

Je tenais à être présent pour la pose de la première pierre du nouvel ensemble immobilier de Royan, la Résidence de l’Orée du Parc.
Ce sont 224 logements qui vont sortir de terre sur ce site emblématique de l’ancienne usine à gaz.
🔸️Un premier bâtiment pour la résidence hôtelière quatre étoiles, comptera 109 appartements. Ce type de résidence est un ensemble de logements « prêt-à-vivre », équipés pour recevoir une clientèle de loisirs ou d’affaires en séjour de courte durée.
🔸️Un autre batiment accueillera 35 logements sociaux.
🔸️Enfin, un dernier bâtiment abritera 80 logements libres.
🔸️Le parking souterrain aura 258 places dont 29 pour les personnes à mobilité réduite.
Un très beau projet prévu pour le troisième trimestre 2023.

Echange avec les élèves de l’école Marne Yeuse à Royan

Mardi 22 mars 2022

Visite de l’école élémentaire Marne Yeuse à Royan, où j’ai pu échanger avec les élèves de CM1 / CM2.
Faisant parti de la commission de l’éducation, j’ai toujours eu l’habitude depuis cinq ans de venir dans les établissements scolaires. Les élèves ont eu de nombreuses questions sur les élections à venir, le rôle du Président de la République et celui du député.
Je me suis ensuite rendu à l’école maternelle, où j’ai pu rencontrer les enfants de la classe Unités localisées pour l’inclusion scolaire (Ulis), permettant la scolarisation des élèves en situation de handicap.
L’équipe pédagogique et la directrice m’ont informé de la création d’une classe d’intégration « autisme ». Je suis ravi de cette initiative.

Visite de la nécropole de Rétaud

Lundi 21 mars 2022

En cette journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, j’étais présent ce matin au lieu-dit Chez-le-Tard, à la nécropole de Rétaud, qui regroupe les tombes de 330 soldats morts pour la France lors des combats de la libération de la poche de Royan.
C’est le 11 avril 1945, en pleine offensive contre les poches de résistance allemandes de Royan et de la pointe de Grave, qu’a été prise la décision de créer un cimetière militaire pour les combattants alliés par une commission spéciale.
La nécropole nationale de Rétaud abrite les corps de 330 combattants, parmi lesquels nombre Forces Françaises Intérieures (FFI), Forces Françaises Libre (FFL), des soldats de l’armée d’Afrique, de l’armée américaine, de l’aviation française et de l’aviation alliée. 129 tombes sont surmontées de stèles musulmanes. La plupart des musulmans tués appartenaient au 4e régiment de zouaves (4e RZ) et au bataillon de marche somali (BMS).
J’ai profité de ce moment pour échanger avec le maire, Michel Pelletier, et ses 4 adjoints sur les problématiques locales, notamment les poids lourds qui traversent le village, les inquiétudes sur le faible nombre d’enfants qui pourraient arriver à l’école, la défense incendie, la complexité administrative et les quatre éoliennes prévues dans le secteur.

Réunion publique – Commerces de proximité

Mercredi 16 mars 2022

Ce mardi soir, ma collègue Sandra Marsaud, députée de Charente, est venue présenter son rapport de la mission d’information sur « le rôle et l’avenir des commerces de proximité dans l’animation et l’aménagement des territoires ».
De nombreux élus et habitants étaient présent afin d’écouter les propositions de Sandra mais également pour apporter leurs témoignages, leurs avis et leurs propositions.
Nous avons ainsi pu échanger sur des propositions telles que :
🔹️L’animation des rues par des événements mis en place par les commerçants ou la municipalité ;
🔹️La rénovation et l’implantation de logements ;
🔹️Une meilleure desserte en transports notamment dans le Sud de la Charente-Maritime ;
🔹️La création d’espaces verts ;
🔹️Assurer des flux de clientèle vers les rues et vers les espaces commerçants ;
🔹️Assurer le maintien ou le retour autant que possible des services publics dans les centres-villes, notamment grâce aux Maisons France Services ;
🔹️Assurer l’accompagnement vers le numérique.

Visite de la distillerie de la Gasconnière

Mardi 15 mars 2022

J’étais ce matin à Ozillac afin de visiter la Distillerie De La Gasconniere qui dispose de l’installation la plus moderne de France.
Merci à Stéphane Branchaud pour son accueil et ses explications très précises sur le fonctionnement des ordinateurs qui permettent un rendement optimal.
Pour les viticulteurs, j’ai demandé au Ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, de mettre en place une bibliothèque de molécules autorisées pour permettre une recherche simplifiée.

Visite de Pierre Karleskind, député européen à Royan

Lundi 14 mars 2022

Merci à Pierre Karleskind – député européen, Président de la commission Pêche, d’être venu à #Royan pour venir visiter la criée et échanger avec les acteurs du monde de la pêche.
Cela fait plusieurs années que je suis de très près les problématiques liées à la pêche. Pour faire entendre la voix des acteurs, j’ai fait venir par deux fois Annick Girardin, Ministre de la Mer.
➡️ La pêche sera dans le plan de résilience français, car il s’agit d’un secteur indispensable. Dans le cadre de France 2030, nous reflechissons à trouver de nouvelles énergies, autres que fossiles pour les bateaux.
➡️ Depuis la révision générale des politiques publiques, qui a fait passer la pêche au niveau locale, il y a une démaritimisation de l’administration. Il faut absolument remettre l’administration au cœur de la pêche.
➡️ Jeudi 17 mars au matin, Le Parlement européen en France travaillera sur le rapport d’évaluation de la politique de la pêche depuis 10 ans.
Je reste encore et toujours au côtés des pêcheurs et de tous les acteurs qui permettent à ses professionnels d’exercer leur métiers dans les meilleures conditions.

Assemblée générale de la MFR de Chevanceaux

Vendredi 11 mars 2022

En ce vendredi après-midi, j’ai tenu à être présent à l’Assemblée générale de la MFR Chevanceaux Services présidée par Richard Vallet. Ce fut l’occasion pour moi de faire le point sur les formations dédiées aux services à la personne.
Je le rappelle, une Maison Familiale et Rurale représente beaucoup pour la formation de nos jeunes, qui seront là pour épauler nos anciens. Avec 435 apprenants au total en 2021 et de très bons taux de réussite aux différents diplômes délivrés par la #MFR, cette structure reste indéniablement un acteur important et de qualité du sud Charente-Maritime.
Une occasion pour les élèves de troisième de témoigner de leur stage obligatoire effectué cette année et de visionner une vidéo, réalisée par les élèves, relative au harcèlement scolaire.
J’ai eu le plaisir de noter que la MFR à reçu quatre labellisations :
🔸️Labellisation CRFH (domaine de la personne handicapée) ;
🔸️Labellisation QUALIOPI (norme initiée par France Compétences dans le cadre de la loi relative pour la liberté de choisir son avenir professionnel) ;
🔸️Labellisation RSO (Responsabilité Sociétale des Organisations) ;
🔸️Labellisation RGPD (règlementation générale de protection des données personnelles).
Encore bravo à tous les élèves et leurs formateurs, je resterai comme toujours à vos côtés.

Inauguration des Micro Folies de Jonzac

Vendredi 11 mars 2022

🇫🇷 Porté par le Ministère de la Culture, le projet Micro-folie s’étend en France et vient d’arriver en #CharenteMaritime.
A l’occasion de son inauguration au centre culturel des Carmes à Jonzac, j’ai tenu à être présent aux cotés des élus locaux, dont le président de la Communauté de Communes de Haute-Saintonge, Claude Belot et du maire de Jonzac, Christophe Cabri.
🖼 Les Micro-folies permettent aux grands musées tels que le #Louvre, le musée d’Orsay ou encore le musée du Quai Branly Jacques Chirac, de venir dans les territoires et de toucher une population rurale qui n’aurait pas l’occasion ou la possibilité d’aller à Paris. Le dispositif est entièrement gratuit. Je tenu à rappeler que les territoires ne riment pas nécessairement avec conservatisme, mais comme la Haute Saintonge le montre, avec innovation.
📲 Afin de rendre la visite ludique et interactive, des tablettes sont mises à disposition des visiteurs pour pouvoir zoomer sur des œuvres, découvrir des détails et s’approcher au plus près d’une œuvre, ce qui n’est pas forcément possible dans un musée. Cela permettra, entre autres, aux établissements scolaires de ma circonscription de venir au plus près des plus grandes œuvres du monde.
🇪🇺 Dans le cadre de la Présidence Française de l’Union Européenne #PFUE, une nouvelle exposition comprenant des œuvres de musées étrangers fera son apparition prochainement.
De nouvelles expositions représentant les territoires ultra-marins sont également en préparation.

Participation au quart d’heure de lecture à Orignolles

Jeudi 10 mars 2022

Afin de donner à chacun le temps de lire pour lui-même, les écoles élémentaires, les collèges et les lycées sont encouragés, ce jeudi 10 mars, à organiser des temps banalisés de lecture appelé « quart d’heure lecture ». Il s’agit de prévoir un temps, partagé collectivement, de lecture personnelle : 15 minutes environ sont consacrées à une pause lecture afin que chacun apprecie le livre de son choix.
J’ai choisi l’école élémentaire d’Orignolles afin de partager ce moment culturel avec les élèves. Ils ont profité de ma venue pour me poser des questions sur ma fonction de député, mon rôle à l’Assemblée nationale et en circonscription ainsi que sur les sujets que je défends.

Echange avec le réseau de bibliothèques des Trois Monts

Jeudi 10 mars 2022

Je rencontre ce matin l’association Livr’Anim qui regroupe 9 bibliothèques communales, dont Bussac-Forêt, Cercoux, Chepniers, Chevanceaux, Clérac, Montguyon, Montlieu-La-Garde, Orignolles et Saint-Palais-de-Négrignac.
Il était pour moi important de les rencontrer car la culture se partage, et toutes ces personnes se sont unies pour permettre au plus grand nombre d’accéder à la lecture et à d’autres événements culturels.
Je milite depuis toujours afin que la culture puisse être accessible à tous, nous en avons ici un bel exemple.

Visite de l’ Institut National Supérieur du Professorat et de l’Éducation de Poitiers

Lundi 07 mars 2022

Échange très riche à l’INSPÉ académie de Poitiers avec le directeur, Mario Cottron.
Il a souhaité partager avec moi les constats suivants :
➡ 50 % des enseignants débutent leur carrière sans jamais avoir vu un élève pendant leur formation car il est possible de passer le concours avec un Master 2, autre que celui de l’enseignement.
➡ En 10 ans, les démissions d’enseignants ont triplé.
➡ Dans le 2nd degré, de plus en plus d’étudiants choisissent d’être contractuels plutôt que d’être recrutés dans les conditions actuelles.
➡ 22% des enseignants devant élèves sont des contractuels insuffisamment formés.
Afin de répondre à ces problèmes, Mario Cottron envisage 3 solutions :
🔸️️ Rendre obligatoire un cursus d’enseignement pour tous avant de passer le concours.
🔸️ Créer un label « Enseigner et Éduquer » pour toutes les licences qui s’engagent à proposer des modules de formation de préprofessionnalisation aux métiers de l’enseignement et de l’éducation.
🔸️ Augmenter le temps de formation sur le terrain avec des semaines de stage dès la licence.
Très soucieux de la formation de nos professeurs, je souhaite pouvoir faire avancer ce sujet afin de garantir un cursus optimal aux futurs enseignants.

Problématique d’implantation d’éoliennes à Coux

Vendredi 04 mars 2022

Échanges très riches avec d’un côté, Joël Carré, maire de Coux, qui réfléchit à l’installation d’éoliennes sur sa commune et l’association Préservons la vie de notre campagne, avec comme adhérents les maires des communes à proximité dont Tugéras Saint Maurice, Expiremont et Chartuzac.
J’ai porté à l’Assemblée nationale ce sujet très important. Je souhaite qu’avant même de signer une promesse de bail avec un agriculteur, le maire mette en place une information pour les habitants et pour les communes impactées par le projet éolien.
Il y a un vrai problème de méthode avec des projets qui se font sans que personne ne soit au courant et ce n’est pas normal.
Aujourd’hui, toutes les communes travaillent avec les Schémas de Cohérence Territoriale (SCoT), avec des objectifs précis. Le Gouvernement a décidé de baisser ces objectifs qui étaient bien trop élevés pour nos communes rurales afin que tout le monde puisse les atteindre.
Je milite pour qu’on inverse la logique car aujourd’hui c’est l’État qui fixe des directives, mais cela ne fonctionne pas, alors il y a eu une décentralisation à la Région mais Alain Rousset ne veut se fâcher avec personne donc ne décide rien, et les maires se retrouvent dans une situation impossible !
Je soutiens que les SCoT, travaillés par les maires, doivent avoir des objectifs de transition écologique à tenir, c’est indispensable. Il faut donc s’engager sur 2 ou 3 types d’énergies renouvelables (Photovoltaiques, filière bois, géothermie, éolien….) mais avec des projets concertés qui partent des communes et non pas des grands opérateurs qui profitent de la situation.

Rencontre avec Laurie Beaugé, Directrice des Relations avec les Collectivités Locales pour la Charente Maritime

Vendredi 25 février 2022

J’ai échangé ce matin avec Laurie Beaugé, Directrice des Relations avec les Collectivités Locales pour la Charente Maritime.
J’ai souhaité l’alerter sur différents points :
– Je trouve déplorable la méthode de Charente-Maritime très haut débit concernant l’élagage afin d’installer la fibre. Un maire me disait qu’il y avait une passe d’arme entre ERDF et Charente-Maritime très haut débit, où chacun se passait la balle. On ne peut pas imposer sans concertation.
– Concernant le déploiement de la fibre, je prends l’exemple de ma commune, Lonzac, nous sommes 280 habitants, avec un raccordement prévu en 2022. Aujourd’hui, certaines adresses sont éligibles mais pas d’autres alors même que deux maisons peuvent être voisines. Ou encore certains administrés qui se trouvent au fond d’une impasse se voient refusés l’installation de la fibre.
Elle m’a assuré faire remonter rapidement l’information sur tous ces dossiers et je la remercie pour son écoute et sa réactivité. je reprendrai contact avec elle dans plusieurs semaines.

Visite dans les mairies du sud de la Charente-Maritime

Vendredi 25 février 2022

Comme tous les ans depuis le début de mon mandat, je rencontre, en groupe ou individuellement, tous les maires de ma circonscription. Localement, nous sommes tous des élus ayant le même objectif, répondre aux besoins des habitants et du territoire. L’étiquette politique ne compte plus, nous travaillons tous ensemble.
J’ai choisi d’aller tout au sud du département, à la limite de la Dordogne et de la Gironde pour échanger avec Jean-Luc Delut, maire de #LaClotte, Jeanne Blanc, maire de #Cercoux et conseillère départementale, Lise Mattiazzo, maire de #BussacForêt, Emmanuel Festal, maire de #Chevanceaux et Dominique Marchesin, maire de #SaintPalaisDeNégrignac.

Echange avec les gardes-champêtres de ma circonscription

Mercredi 23 février 2022

Très régulièrement, je rencontre les gardes-champêtres de ma circonscription car depuis le début de mon mandat, j’appuie sur le rôle précieux des gardes-champêtres au sein du continuum de sécurité. Leur présence est une plus-value en milieu rural, un vrai relais de proximité.
Nous avons abordé cette fois-ci les avancées que nous avons réussi à obtenir depuis 5 ans, notamment la création et l’officialisation d’une tenue de service, d’une sérigraphie pour les véhicules et de cartes professionnelles uniformisées. Mais également l’ajout de leur fonction dans l’article renforçant les peines pour les auteurs de violences contre les forces de l’ordre.
Voyant que les décrets d’application tardent, je m’apprête à saisir le ministère de l’Intérieur pour comprendre ces retards et faire accélérer leur mise en place.

Rencontre avec les Vins Charentais IGP

Lundi 21 février 2022

Aujourd’hui, avec ma collègue Sandra Marsaud, députée de Charente, nous avons rencontré les Vins Charentais IGP.
Il est essentiel de préserver et de mettre en valeur nos territoires et nos traditions locales grâce au savoir-faire de qualité des différents producteurs de #CharenteMaritime et de #Charente.
Je soutiens leur projet de création de la Maison des Vins à #Cognac, afin de promouvoir l’excellence charentaise.
L’Indication Géographique Protégée est un réel signe de qualité qui permet de rattacher le produit à son origine territoriale.
Je tiens à féliciter les 600 vignerons IGP qui contribuent à valoriser nos vins charentais.

Rencontre à Saint Simon de Bordes autour du projet immobilier de la commune

Vendredi 18 février 2022

Dans le cadre d’une réunion ce matin, sur les projets de la commune de Saint Simon de Bordes, j’ai souhaité encore une fois expliquer l’importance de l’implantation des différents projets dans l’environnement, notamment avec une église inscrite et une cloche classée à proximité.
La commune, en partenariat avec Habitat 17 et l’ADMR, s’appuie sur le plan de relance de l’État concernant l’habitat inclusif pour redonner vie au bourg grâce à un lotissement mixte, mélangeant personnes âgées et familles avec enfants.
J’apporte tout mon soutien à ce beau projet qui arrivera à se fondre dans le patrimoine historique de la commune.

Vote de la proposition de loi visant à démocratiser le sport en France

Jeudi 10 février 2022

Hier soir, l’Assemblée nationale a adopté en nouvelle lecture la proposition visant à démocratiser le sport en France.
J’ai voté en faveur de ce texte, car il prévoit de nombreuses mesures visant à répondre aux attentes des acteurs du mouvement sportif et de nos concitoyens.
✅ La prescription d’activité physique adoptée élargie pour permettre de lutter contre la perte d’autonomie
✅L’élargissement des missions des conférences régionales du sport – déclinaison territoriale de l’Agence nationale du sport – aux thématiques du sport santé, les savoirs sportifs fondamentaux tels que le savoir-rouler à vélo ou le savoir nager, l’intégration sociale et professionnelle par le sport et la promotion de l’inclusion et le développement des activités physiques et sportives adaptées aux besoins particuliers des personnes.
✅Renouvellement de la gouvernance des fédérations avec la limitation des mandats présidents de fédérations et la mise en place de la parité au sein des instances de décision.
Je remercie le Gouvernement et les rapporteurs du texte pour leur écoute qui a permis d’intégrer plusieurs de mes propositions en faveur du sport inclusif :
✅ Réaffirmer l’objectif des acteurs concourant à la politique publique du sport de lutter contre tout type de violences et de discriminations.
✅Mettre en œuvre une obligation de formation des professionnels du sport à la lutte contre les discriminations
✅Prévoir Des sanctions pénales prévues pour ceux qui exhibent de banderoles ou des symboles à caractère haineux dans les stades
✅Etendre la capacité des associations de lutte contre les discriminations de se porter partie civile en cas d’infraction à raison du sexe, de l’orientation sexuelle, l’identité de genre, l’origine, l’appartenance réelle ou supposée à une nation, une ethnie ou une religion commises à l’occasion d’une manifestation sportive.
Je souhaite une adoption rapide du texte au Sénat pour permettre sa promulgation avant la fin de la législature.

Dépôt de ma proposition de loi portant création d’un titre protégé de conservateur-restaurateur

Mercredi 9 février 2022

Je suis très heureux de vous annoncer officiellement le dépôt de ma proposition de loi portant création d’un titre protégé de conservateur-restaurateur.
Cette proposition de loi est le fruit d’un long travail de concertation que je mène depuis près de trois années avec les acteurs du secteur, au premier rang desquels la fédération française des conservateurs-restaurateurs et les principaux responsables des formations universitaires dans le domaine, à l’Institut national du patrimoine, l’université Paris 1, l’école supérieure d’art et de design – Tours Angers Le Mans, ainsi que l’école supérieure d’art d’Avignon.
Elle fait suite à la publication de divers rapports insistant, tous, sur la nécessité de création d’un titre protégé de conservateurs-restaurateurs, que ce soit les travaux de Daniel Malingre en 2003, de Christian Kert en 2006, ou plus récemment, la mission de l’IGAC en 2016.
Suivant la même approche que de nombreux voisins européens, elle a pour objet de permettre une meilleure identification des professionnels de la conservation‑restauration au sein des métiers du patrimoine culturel au moyen de la création d’un titre professionnel protégé de conservateur‑restaurateur.
Cette proposition de loi poursuit plusieurs objectifs :
✅ renforcer la protection du patrimoine en permettant aux commanditaires, notamment au sein des collectivités territoriales de cibler les qualifications requises et d’évaluer, avec précision, les besoins lors de l’élaboration du cahier des charges.
✅ Dynamiser un secteur économique clé pour l’attractivité des territoires : 1 euro investi permet de générer près de 10 euros de retombées pour l’économie locale.
✅ clarifier l’écosystème des professionnels du patrimoine, dont les compétences sont complémentaires et doivent être reconnues à la hauteur de leurs propres spécificités et favoriser l’émergence d’équipes pluridisciplinaires.
Je remercie l’ensemble de mes collègues qui ont accepté de la cosigner et ce au-delà des clivages partisans.

Vote définitif du projet de loi relatif à la différenciation, la décentralisation et la déconcentration

Mercredi 9 février 2022

L’Assemblée nationale a adopté de manière définitive le Projet de loi relatif à la différenciation, la décentralisation, la déconcentration et portant diverses mesures de simplification de l’action publique locale.
Je m’en réjouis.
C’est le fruit d’un long travail de concertation avec les élus locaux pour insuffler plus de souplesse dans la mise en œuvre à l’échelle locale des politiques publiques et clarifier, quand cela est nécessaire, les compétences entre l’Etat et les collectivités.
C’est aussi un texte pragmatique au service de la simplification des démarches engagées par les citoyens avec l’inscription dans la loi du principe du « Dites-le nous une fois » qui facilitera le partage d’information entre les administrations.
Dans le domaine de la transition écologique, je suis particulièrement sensible à l’adoption d’une disposition visant à promouvoir plus de concertation locale dans le développement de l’énergie éolienne.
L’article 6 sexies prévoit ainsi qu’en matière d’implantation de nouvelles éoliennes les communes limitrophes de la commune d’implantation soient consultées dès le début du projet et ouvrir la possibilité pour le plan local d’urbanisme et de délimiter des secteurs dans lesquels l’implantation d’éoliennes est soumise à conditions sera clarifiée.
La transition écologique nous oblige : nous devons absolument tenir nos engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre à horizon 2050 pour pallier les effets du dérèglement climatique. Pour ce faire, le développement des énergies renouvelables est indispensable pour réduire de manière significative la part des énergies fossiles dans la production de notre électricité.
Pour autant, comme j’ai eu l’occasion de le rappeler tout au long de mon mandat et plus particulièrement à l’occasion du projet de loi « Climat et résilience », la stratégie de développement des énergies renouvelables doit tenir compte des réalités des territoires et s’élaborer en bonne intelligence avec les acteurs locaux. A titre d’exemple, la Haute-Saintonge est depuis très longtemps un territoire en pointe dans la transition écologique avec le développement du solaire photovoltaïque.
Les errances du passé et le développement anarchique des éoliennes ont pu fragiliser l’acceptabilité sociale de la transition écologique, en particulier en milieu rural. C’est un point sur lequel nous devons absolument travailler, en recréant de la confiance pour relever le défi de la transition écologique.

Vote définitif de la proposition de loi visant à réformer l’adoption

Mardi 8 février 2022

Je salue le vote définitif à l’assemblée nationale de la proposition visant à réformer l’adoption.
C’est une loi très importante pour permettre à chacun de faire famille et reconnaître la diversité de modèles familiaux dans notre pays.
Je me suis mobilisé dès le début auprès de ma collègue Monique Limon pour
✅ élargir la possibilité d’adopter à tous les couples
✅ faciliter la reconnaissance des enfants nés par PMA à l’étranger au sein de couples de femmes
✅ réformer les conseils de Famille pour prévenir d’éventuelles discriminations et replacer l’intérêt supérieur de l’enfant au cœur du processus de sélection, à savoir la capacité des candidats de répondre à ses besoins .
✅ garantir des conditions d’adoption à l’international compatibles avec nos engagements au niveau de la convention de la Haye

Visite d’Annick Girardin, Ministre de la Mer à Royan

Lundi 7 février 2022

Comme je m’y étais engagé, j’ai défendu le projet de transformation de la criée de Royan auprès de la ministre de la Mer, Annick Girardin.
C’est donc tout naturellement que j’ai accompagné la ministre à  la rencontre des acteurs ce matin à Royan pour échanger sur l’avenir de la filière et les possibilités d’accompagnement par l’Etat du projet d’investissement de la nouvelle criée qui est particulièrement structurant pour le développement économique de notre territoire.
Je remercie Mme la ministre pour son écoute. Elle a pu rappeler les aides compensatoires débloquées par le Gouvernement pour accompagner les pêcheurs suite à la baisse des quotas de soles au niveau européen.
Nous avons également pu aborder la possibilité de financer des projets d’investissements dans le cadre du plan de relance. La ministre a notifié à la Commission européenne une demande d’aide d’Etat, d’un montant de 14 millions d’euros sur laquelle la commission lui a donné son accord de principe. Je me tiendrai aux côtés des acteurs économiques pour les accompagner dans leur projet.

Exposition  présentée à l’espace d’art contemporain de Royan

Samedi 5 février 2022

J’ai eu le plaisir de participer au vernissage de la nouvelle exposition présentée à l’espace d’art contemporain de Royan, aux Voûtes du port intitulée « Construction ».
Stéphane Couturier propose dans ses photographies exposées à Royan, le plus souvent en grand format, la superposition de l’architecture et de la peinture.
Un thème qui trouve un écho particulier dans une ville d’architectures comme la nôtre et qui m’est cher tant l’architecture constitue une réponse aux défis de notre temps : la transition écologique, habiter et vieillir, la qualité du cadre de vie.
Je vous invite à découvrir cette œuvre artistique de grand talent du mardi au dimanche de 14h30 à 17h30 jusqu’au 20 mars prochain.

Rencontre des maires de Montils et Echebrune

Vendredi 4 février 2022

Comme depuis le début de mon mandat, je rencontre les maires de la circonscription afin d’échanger sur leurs problématiques.

Merci à Christian Lavalette, maire d’Echebrune et à Victor-Alain Nguewoua, maire de Montils de leur accueil.

Vote de la Proposition de Loi visant à remettre certains biens culturels aux ayants droit des propriétaires victimes d’antisémitisme

Mercredi 26 janvier 2022

Nous avons adopté hier à l’unanimité à l’Assemblée nationale le projet de loi remise de certains biens culturels aux ayants droit de leurs propriétaires victimes de persécutions antisémites.
Je m’en réjouis.
Par ce vote, nous avons autorisé plusieurs œuvres à sortir des collections publiques pour être retournées à leurs propriétaires.
C’est un travail de mémoire et de réparation très important dont j’appelle l’intensification en identifiant plus systématiquement la provenance des œuvres et leur mode d’acquisition au sein de l’ensemble des musées français, y compris ceux tenus par les collectivités territoriales.

Vote de la Proposition de Loi visant à interdire les thérapies de conversion

Mardi 25 janvier 2022

L’Assemblée nationale a définitivement adopté la proposition de loi visant à interdire les thérapies de conversion cet après-midi, ultime étape avant sa promulgation.
Je suis très fier d’avoir accompagné, dès le début de mon mandat, mon amie Laurence Vcb dans la lutte contre la haine anti-LGBT dont les pratiques prétendant modifier l’orientation sexuelle ou l’identité de genre sont l’apanage.
Non, il n’y a rien à guérir. Les personnes LGBT+ ont pleinement droit de cité en République et les lois doivent protéger leurs droits et leur intégrité. Il en va de l’effectivité de notre devise républicaine.
Je formule le vœu que la création de cette nouvelle incrimination pénale facilitera le dépôt de plainte et l’accompagnement des victimes par les associations spécialisées.
A mon initiative, les plateformes en ligne devront également mettre tout en œuvre pour lutter contre les discours qui banalisent ces pratiques barbares ainsi que les annonces trompeuses de charlatans qui prétendent agir au nom de la médecine.

Visite de l’entreprise Roudier à Brie-sous-Mortagne

Lundi 24 janvier 2022

Je me suis rendu dans l’entreprise Roudier, à Brie-sous-Mortagne, qui depuis 1948, fabrique des filets de pêche à la crevette, uniquement à la main.
Aujourd’hui, cette société est la leader française sur ce marché, et continue à innover chaque jour afin de s’adapter aux spécificités de la pêche face aux grands du secteur.
L’entreprise est capable de réaliser une gamme de produits correspondant à chaque secteur de pêche de la côte française, et est également capable de confectionner tout article utilisant du filet, grâce à leur atelier de montage artisanal.
Leur volonté est de préserver une qualité et une excellence du « Fabriqué en France », et je serai à leur côté afin de promouvoir se savoir-faire.

Rencontre avec les élèves de la classe orchestre de l’école Jean Papeau de Royan

Lundi 24 janvier 2022

[JOURNÉE INTERNATIONALE DE L’ÉDUCATION]
Depuis deux ans, le conservatoire de Royan se rend dans trois classes de l’école Jean Papeau pour un projet autour de l’orchestre et du chant.
Ce projet touche 50 enfants et crée un lien entre le collège et l’école élémentaire, car une fois par semaine, les élèves se rencontrent pour partager ensemble une séance d’orchestre ou de chant.
Cette pratique collective de la musique incite les élèves à une plus grande participation à la vie du groupe et encourage des valeurs telles que le partage, le respect mutuel et la solidarité.
Ce dispositif que je défends depuis des années, notamment grâce aux moyens alloués à ces classes orchestres, représente une véritable opportunité de découvrir la pratique musicale pour de nombreux jeunes qui y ont difficilement accès, en particulier lorsqu’ils sont issus de quartiers défavorisés ou de zones rurales, comme dans le Sud de la Charente-Maritime.

Déjeuner au restaurant  d’application du Lycée de l’atlantique

Lundi 24 janvier 2022

[JOURNÉE INTERNATIONALE DE L’ÉDUCATION]
J’ai déjeuné ce midi dans le restaurant d’application du Lycée De L’atlantique De Royan.
Les jeunes apprennent les bases lors des cours et mettent en pratique leur savoir-faire dans ce restaurant, l’art de la cuisine et du service, un secteur d’excellence de notre pays.
Merci aux élèves présents pour ce délicieux repas, et le service parfait à notre table.

Visite du Lycée de l’Atlantique de Royan

Lundi 24 janvier 2022

[JOURNÉE INTERNATIONALE DE L’ÉDUCATION]
Je me suis rendu ce matin au lycée de l’Atlantique de Royan labellisé pour les domaines du bâtiment, de l’hôtellerie/restauration et du service.
Cette visite m’a permis d’évaluer les différentes réformes menées depuis 2017, notamment la loi relative à la liberté de choisir son avenir professionnel, réformant l’apprentissage et la formation professionnelle.
Ce fut un vrai plaisir pour moi de découvrir qu’aujourd’hui, la formation professionnelle permet à chacun de trouver sa place sur le marché du travail en mettant en lien les formations dispensées et les besoins du terrain.
Les enseignants m’ont notamment parlé d’une vraie richesse de mixité dans les formations avec des jeunes élèves arrivant de collège et des personnes plus âgés, des adultes en reconversion, qui grâce à la formation continue apportent un nouveau souffle aux formations professionnelles.

Lancement de la souscription pour la restauration des Grottes du Régulus

Jeudi 20 janvier 2022

J’étais à Meschers sur Gironde, ce mercredi, en compagnie de Françoise Fribourg, la maire, des élus départementaux et régionaux et du délégué régional de la Fondation du Patrimoine pour le lancement de la souscription pour la restauration des Grottes du Régulus
En tant que membre de la commission des affaires culturelles et Co-Président du groupe d’études Patrimoine, je suis très attaché à la préservation du patrimoine, qu’il soit naturel ou culturel, monuments prestigieux ou petit patrimoine local.
Les Grottes du Régulus sont ces cavités naturelles, un temps habitées, creusées dans la falaise par l’érosion, et qui s’échelonnent au-dessus de l’Estuaire de la Gironde.

Adoption de la proposition de loi visant à lutter contre la précarité des accompagnants d’élèves handicapés

Jeudi 20 janvier 2022

L’adoption de la proposition de loi visant à lutter contre la précarité des accompagnants d’élèves en situation de handicap votée à l’unanimité de l’Assemblée nationale hier me donne l’occasion de retracer le bilan de notre action au cours de ces quatre dernières années en faveur de l’école inclusive.
Le métier d’AESH est absolument clé pour accompagner les élèves en situation de handicap et favoriser leur scolarisation en milieu ordinaire. Un principe que certains candidats à la présidentielle tentent de remettre en cause….Mais nous avons choisi, dans la majorité, de faire du handicap une priorité nationale!
✅ Entre 2017 et 2022, le ministère de l’Education nationale a procédé au recrutement 26 500 ETP supplémentaires e Le nombre d’AESH, en ETP, est ainsi passé de 53 447 en 2017 à 80 335.
✅ Nous avons sécurisé les conditions d’emploi des AESH :
– Transformation contrats aidés en CDD : les AESH bénéficient depuis 2019 de CDD de 3 ans, renouvelable une fois. Après six ans de service dans ces fonctions, tout renouvellement doit être conclu par CDI. (Loi 2019 pour une école de la confiance) ;
– Rénovation du cadre de gestion qui vise à clarifier les modalités de décompte de leur temps de travail (prise en compte des activités connexes ou complémentaires à l’accompagnement ainsi que l’augmentation de la période de travail de référence de 39 à 41 semaines minimum) ;
✅ Nous avons créé une fonction indemnisée des « AESH référents », qui contribuent sur l’ensemble du territoire à mieux accompagner les AESH, en permettant à un pair expérimenté de leur apporter aide et soutien dans leur pratique. 600 €/an d’indemnité de fonctions pour les référents AESH.
✅ Nous avons revalorisé leurs conditions de travail :
– Participation de l’employeur au financement de la mutuelle dès janvier 2022.
Revalorisation des conditions de rémunération des AESH :
– Depuis la rentrée 2021, instauration d’une nouvelle échelle de rémunération en référence à une grille indiciaire avec revalorisation régulière de la grille et progression automatique tous les 3 ans. En 2022, cela représentera 104M€ de transformation de leur grille indiciaire.
– Revalorisation au 1er octobre 2021 du premier indice de rémunération de la grille : l’indice premier est porté à l’indice 341, soit au-dessus du SMIC.
– A partir de janvier 2022, la mise en place de la protection sociale complémentaire (24M€).
En tant que membre de la commission des affaires culturelles et de l’éducation, je suis très fier de l’adoption de cette nouvelle proposition de loi en première lecture à l’Assemblée nationale qui ouvre de nouvelles perspectives d’amélioration :
Elle inscrit, en effet, la possibilité pour les AESH de bénéficier dès le terme de leur premier CDD de trois ans d’un contrat à durée indéterminée.
Cette possibilité pourrait par exemple être ouverte, à la suite d’un entretien professionnel, aux AESH titulaires d’un diplôme de niveau IV ou équivalent ou une VAE.
Une avancée à inscrire dans le marbre au cours des prochaines discussions parlementaires.

Semaine des Cordées de la réussite au lycée Cordouan de Royan

Jeudi 20 janvier 2022

 
Dans le cadre de la semaine des « Cordées de la réussite », ce dispositif mis en place il y a deux ans par le Ministère de l’Éducation Nationale, j’ai assisté, au lycée Cordouan de Royan, au travail des élèves autour du projet « Cap Sciences », initié par trois professeurs (option Sciences de l ingénieur du lycée Cordouan et technologie / sciences du collège de Cozes.
Ce projet Collège / Lycée à été mis en place en lien avec l’Université de La Rochelle autour de la réalisation d’une guirlande lumineuse pilotée par un dispositif électronique.
Aujourd’hui les collégiens étaient accueillis au lycée pour une mise en commun de leurs travaux respectifs à travers notamment un travail en groupes mixtes.
L’occasion pour moi d’avoir un échange avec les professeurs, Mme La Proviseure que je remercie pour son accueil, ainsi que la Directrice Départementale de l’Éducation Nationale.

Proposition de loi visant à réformer l’adoption

Mercredi 19 janvier 2022

Engagé de longue date en faveur la libéralisation de l’adoption et la reconnaissance de la diversité des modèles de famille de notre société, j’ai voté en faveur de la proposition de loi visant à réformer l’adoption en seconde lecture à l’Assemblée nationale.
Cette proposition porte de nombreuses avancées pour les enfants et les familles :
✅ Nous mettons fin aux inégalités entre les couples mariés ou non, en ouvrant l’adoption au pacs et au concubinage. Nous abaissons de 28 à 26 ans l’âge minimal pour les couples adoptants et réduisons de 2 à 1 an la durée minimale requise de communauté de vie pour permettre à chaque enfant qui en a besoin de trouver la famille qui lui convient.
✅ Nous modernisons le fonctionnement et la composition des conseils de famille pour lutter contre les discriminations qui peuvent freiner le parcours d’adoptants de certaines familles, car ce qui doit primer est l’intérêt supérieur de l’enfant et la capacité des candidats à l’accueillir au sein de leur foyer.
✅ Nous modernisons le fonctionnement des organismes habilités pour l’adoption pour recentrer leur action sur l’adoption internationale et vérifier qu’ils remplissent les critères pour intervenir dans les pays concernés.
✅ Nous rendons obligatoire l’accompagnement des enfants
ayant fait l’objet d’une adoption internationale.
✅ Nous sécurisons le statut juridique pour la mère d’intention d’un couple de femmes ayant eu recours à une assistance médicale à la procréation à l’étranger en lui permettant d’adopter l’enfant conçu avec son ancienne partenaire.
Je souhaite que ce texte puisse aboutir et être définitivement adopté avant la fin du mandat.

Rencontre avec les pêcheurs du littoral Oléron / Royan

Jeudi 13 janvier 2022

Je suis allé à la rencontre des représentants des pêcheurs du littoral Oléron/ Royan pour échanger sur la filière et ses difficultés notamment les contraintes administratives, les négociations sur les plans de gestion, les quotas de pêche, la transmission de l’activité et les moyens de revalorisation de la profession.
Rappelons qu’il y a quelques jours la Ministre de la Mer, Annick Girardin, a pris des mesures d’aide aux pêcheurs pour compenser les pertes dues à la baisse drastique (- 36 %) des quotas de soles décidées par l’Union Européenne.

 Adoption en première lecture du projet de loi relatif à la réforme de la gestion des risques en agriculture

Jeudi 13 janvier 2022


Je suis très heureux que l’Assemblée nationale ait adopté en première lecture cette semaine le projet relatif à la réforme de la gestion des risques en agriculture.

Ce projet de loi est une refonte indispensable et historique de notre système de couverture des risques pour mieux protéger nos agriculteurs et assurer notre souveraineté alimentaire.
Nous avons travaillé en lien avec Marie-Christine Verdier Jouclas et les membres du groupe d’étude Vin, Vigne, oenologie de l’Assemblée nationale pour enrichir ce texte.
Je reste évidemment à l’écoute de nos viticulteurs et de l’ensemble de nos agriculteurs de Charente-Maritime pour identifier les solutions permettant d’améliorer leur quotidien et relever les défis du dérèglement climatique.

Réunion du groupe d’étude Patrimoine

Jeudi 13 janvier 2022

A mon initiative, le groupe d’étude patrimoine s’est réuni en compagnie des associations Sites et Cités remarquables, Maisons Paysannes de France, Patrimoine Environnement et du Centre de ressources pour la réhabilitation responsable du bâti ancien pour évoquer les enjeux liés à la rénovation responsable du bâti patrimonial.

A l’heure du dérèglement climatique, il est impérieux que chaque secteur économique, en particulier celui du bâtiment, puisse contribuer à la diminution de nos émissions de CO2 à l’échelle nationale.

Cela passe, notamment, par une rénovation énergétique des logements sur laquelle nous devons intensifier nos efforts pour permettre à tous nos concitoyens de réaliser les travaux nécessaires pour mettre fin aux passoires thermiques.

Pour autant, on rénove pas de la même manière un bâtiment neuf, un monument historique ou un bâtiment datant d’avant 1948. Tout simplement, parce qu’ils ont des systèmes constructifs différents.

Aussi, l’objet de cette table ronde est d’identifier les solutions permettant de financer les outils adéquats et de réaliser le diagnostic et les travaux de rénovation énergétique tout en veillant à prendre en compte les spécificités du bâti patrimonial.

Echange avec Cédric Tranquard, Président de la chambre d’agriculture de Charente-Maritime

Lundi 10 janvier 2022

Échange avec Cédric Tranquard, Président de la Chambre d’agriculture de Charente-Maritime et Président de la FNSEA de Nouvelle-Aquitaine.
Comme je l’ai fait avec d’autres organisations agricoles, je souhaitais avoir son avis sur le Projet de loi portant réforme des outils de gestion des risques climatiques en agriculture qui a pour objectif de refonder le système actuel, afin d’assurer à tous les agriculteurs une indemnisation de leurs pertes de récolte en cas d’aléas climatiques exceptionnels.

Rencontre avec Mme Sylvie Martin, Président de la Chambre des Métiers de Charente-Maritime

Lundi 10 janvier 2022

Rencontre avec Mme Sylvie Martin, Présidente de la Chambre des métiers de Charente-Maritime.
La réforme de l’apprentissage que nous avons voté a permis de mettre un focus sur les différentes filières avec une très forte augmentation des effectifs au CFA de la Rochelle et de Saint-Germain de Lusignan.
Il est plus simple aujourd’hui pour les CFA de s’adapter aux demandes des entreprises en ouvrant des sections ou des places par rapport à la demande du terrain.

Déjeuner avec Jean-Marc Ogier, Président de l’Université de la Rochelle

Lundi 10 janvier 2022

Déjeuner avec M. Jean-Marc Ogier, Président de l’université de la Rochelle, M. Eric Monteiro, Vice Président Relations Internationales, M.David Waterman Directeur de l’IUAP et Mme Chandra Grangé, Enseignante Indonésienne afin d’échanger sur les moyens de l’université pour permettre aux étudiants indonésiens de venir étudier à la Rochelle.
En tant que Président du groupe d’amitié France – Indonésie, je souhaite pouvoir mettre en valeur nos filières à l’international.

Vote du projet de loi renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire

Jeudi 6 janvier 2022

L’Assemblée nationale a adopté hier matin le projet de loi renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire et modifiant le code de la santé publique qui prévoit, notamment, la mise en place d’un pass vaccinal. Je m’en réjouis.

A l’heure où nous sommes confrontés à des records de contaminations quotidiennes – près de 400 000 rien que pour la journée d’hier – nous avons la responsabilité de prendre des mesures fortes pour protéger la santé des Françaises et des Français.
Je n’ignore pas que cette mesure s’accompagne d’une forme de restriction de liberté pour les personnes non-vaccinés. Mais notre pacte républicain repose sur un équilibre entre droit et devoir, entre liberté et fraternité.
A l’heure actuelle, les personnes non-vaccinées ont plus de probabilité de développer des formes sévères du virus et sont sur-représentées dans les services de réanimation. Le Pass vaccinal a pour objectif d’inciter celles et ceux qui prennent part à notre vie sociale de réduire le risque de contamination et de saturation de nos hpopitaux.
Je regrette néanmoins les conditions d’adoption de ce projet de loi marqué par un concours Lépine de l’irresponsabilité chez nos oppositions qui n’ont eu de cesse de s’opposer, sans proposer de solutions opérationnelles permettant de freiner la circulation du virus.
Le coup de rideau organisé par les députés Les Républicains pour retarder l’adoption du texte lundi soir est indigne : chaque minute perdue se traduit par un nombre de malades supplémentaires qui pourrait être évité.
Aussi, le temps n’est pas aux manoeuvres politiciennes, mais à la responsabilité, au souci constant de protéger la santé de toutes et tous.

Vote du projet de loi 3DS relatif à la différenciation, la décentralisation et la déconcentration

Mardi 4 janvier 2022

En tant que député représentant un territoire rural, je suis très heureux d’avoir pu voter ce soir en faveur du projet de loi 3DS», relatif à la différenciation, la décentralisation, la déconcentration et portant diverses mesures de simplification de l’action publique locale.
Ce texte ambitieux, porté depuis plus de deux ans par plusieurs ministres Jacqueline Gourault (Cohésion des Territoires), Olivier Véran (Santé et solidarités), Sophie Cluzel (Personnes en situation de handicap), est bâti autour de mesures utiles et pragmatiques qui auront un impact concret sur la vie quotidienne de millions de concitoyens.
En donnant de nouvelles compétences aux collectivités locales et aux élus, en simplifiant de nombreuses démarches administratives, nous mettons en œuvre la « nouvelle donne territoriale » décidée par le Président de la République : celle de la confiance aux élus et aux territoires, de l’efficacité de l’action publique et de la stabilité institutionnelle.

Entretien avec le cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé concernant les urgences de Royan

Jeudi 16 décembre 2021

Je me suis entretenu cette semaine avec le cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran et les services de l’Agence régionale de santé de Nouvelle Aquitaine afin d’aborder les difficultés rencontrées par le service des urgences du centre hospitalier de Royan.
J’y ai exprimé mes inquiétudes concernant la multiplication des périodes de fermeture du SMUR dans un contexte de forte reprise épidémique. Car la crise sanitaire liée à l’épidémie de covid-19 l’a démontré, confirmé, amplifié : la santé, l’accès aux soins, la réforme en profondeur de notre système de santé doit être une priorité et il est particulièrement important à mes yeux que chaque habitant du Pays royannais puisse avoir accès à une offre de soins de qualité à proximité de son domicile.
Je me réjouis que le ministre ait entendu ma demande : je lui avais écrit début septembre, suite aux alertes lancées par les équipes hospitalières pour demander un report de l’application de la loi Rist concernant le plafonnement du salaire intérimaire afin de tenir compte du contexte sanitaire. Cette disposition ne sera pas appliquée avant 2022. Pour autant, nous devons être clairvoyants : cette mesure est nécessaire, car le mercenariat de l’intérim médical – le fait pour des médecins d’effectuer des vacations à des prix toujours plus élevés faute d’offre – met aujourd’hui en difficulté les finances des hôpitaux publics et contribue à déstabiliser le fonctionnement des équipes hospitalières au détriment de la permanence de soins sur le territoire. Une régulation s’impose.
Dans ce contexte, j’ai plaidé pour la mise en place de mesures pérennes qui permettent de répondre aux difficultés structurelles de l’hôpital. Outre les investissements massifs prévus dans le cadre du Ségur de la Santé qui permettront de financer le projet de réorganisation des soins de suite et de réadaptation à titre de 4 957 534 € au titre du Ségur de la Santé, le cabinet du ministre m’a confirmé l’entrée en vigueur en début d’année 2022 de la réforme du régime des autorisations des soins urgents votée par les députés dans le cadre de « Ma Santé 2022 » en 2018.
Qu’est ce que cette réforme va changer ? Elle permettra de créer une antenne de médecine d’urgence avec une équipe commune avec un ou plusieurs établissements autorisés visant à faire fonctionner une structure des urgences. Dans le cas de Royan, des modalités d’organisation pourront être définies entre le centre hospitalier et les cliniques privées pour affecter des personnels sur le site principal et assurer une permanence des soins 24H sur 24H.
Une campagne de sollicitation des médecins de ville doit également prochainement être déployée. J’en profite pour lancer un appel citoyen à l’attention des professionnels de santé pour surmonter que nous puissions surmonter collectivement les difficultés et garantir à chacun de nos concitoyens l’offre de soins dont il a besoin.

Réunion de travail sur le projet Enfance / Jeunesse du SIVOM de Montlieu la garde et du SICOM de Montguyon

Jeudi 9 décembre 2021

Les acteurs du territoire du SIVOM du canton de Montlieu-La-Garde et du SICOM du canton de Montguyon étaient réunis hier soir afin de travailler sur un sujet primordial, l’Enfance/Jeunesse.
Des groupes de travail ont pu réfléchir à 3 thématiques :
– La vie sociale
– L’ambition scolaire
– L’offre de service aux familles
Des conclusions ont pu ressortir telles que le manque d’information sur ce qui est proposé aux familles dans le sud du département, l’impossibilité pour certaines personnes de se déplacer facilement et l’accompagnent des jeunes vers l’orientation la plus adaptée.
D’autres réunions auront lieu en janvier et février afin de mettre en place des actions concrètes pour notre territoire 💪

Rencontre avec John Tennant Wright Sol, député du Salvador

Mercredi 8 décembre 2021

En tant que vice-président du groupe d’amitié parlementaire France-Amérique centrale, j’étais très honoré de recevoir John Tennant Wright Sol, député du Salvador à l’Assemblée nationale.
Fondateur du parti « Nuestro Tiempo », je partage sa volonté de dépasser les clivages politiques traditionnels de « gauche » et de « droite » pour identifier des solutions concrètes, en lien avec les acteurs de la société civile, au service de l’amélioration de la vie quotidienne de nos concitoyens.
Engagé en faveur des droits humains, nous avons pu, notamment, échangé sur son combat en faveur de la dépénalisation de l’avortement au Salvador. Une cause universelle pour l’émancipation des femmes qui reste d’actualité partout à travers le monde. L’Assemblée nationale en France a adopté la semaine dernière en deuxième lecture la proposition de loi visant à renforcer l’effectivité de l’accès aux techniques d’interruption volontaire de grossesse partout sur le territoire national, notamment en élargissant les compétences des sages-femmes aux IVG instrumentales et en étendant les délais de recours.

Cérémonie départementale de la Sainte-Barbe

Samedi 4 décembre 2021

 
Comme chaque année, j’accorde une importance particulière à participer à la Sainte-Barbe. J’étais présent cette fois-ci sur l’île d’Oleron, avec l’équipe départementale du SDIS.
Afin de protéger ceux qui nous protègent, nous avons mis en place différentes mesures depuis le début du mandat comme :
– le renforcement de la protection des sapeurs-pompiers dans le cadre de leurs missions.
– la revalorisation du prime feu de 25%, soit +100 euros nets mensuels.
– la suppression de la surcotisation salariale des pompiers, soit environ 50 euros par mois.
– l’extension de la nouvelle prime de fidélisation et de reconnaissance à tous ceux qui ont plus de quinze ans de service.
– la création de la qualité de pupille de la République pour les enfants de sapeurs-pompiers tués dans l’exercice de leurs fonctions.
Merci aux 400 pompiers professionnels et aux 2500 volontaires de Charente-Maritime.

Cérémonie d’hommage rendu à Joséphine Baker à l’occasion de son entrée au Panthéon

Mercredi 1er décembre 2021

J’étais très honoré de participer hier à la cérémonie d’hommage rendu à Joséphine Baker à l’occasion de son entrée au Panthéon.
Génie du music-hall, militante de l’antiracisme et résistante.
Merci au Président de la République de nous proposer de nous rassembler derrière ce visage de l’universalisme républicain.
Aux grandes femmes, la patrie reconnaissante.

Inauguration du Relais petite enfance « P’tits Pata’Pons »

Lundi 29 novembre 2021

Ce matin, j’assistais à l’inauguration du Relais petite enfance « P’tits Pata’Pons ».
Ce lieu d’accueil, d’information et d’accompagnement pour les assistantes maternelles, les parents et leurs enfants est un pilier supplémentaire dans la construction de l’offre « Enfance – Jeunesse » de la commune de Pons.
Avec un agrément depuis la mi-octobre, ce lieu a ouvert le 18 octobre, 4 jours par semaine.
En Haute-Saintonge, seul un point relais était présent en itinérance sur plusieurs communes, ce qui n’était pas suffisant.
Le Département de la Charente-Maritime a bien pris la mesure des enjeux concernant la petite enfance. Depuis 4 ans, je milite pour qu’on prenne en compte dans sa totalité, la vie de l’enfant, de 0 à 18 ans.
Le Gouvernement, par la voix d’Adrien Taquet, a mis en place les 1000 premiers jours de l’enfant, permettant ainsi de venir en soutien aux parents. Aujourd’hui on sait que l’égalité des chances se joue dans ces 1000 premiers jours.

Inauguration de l’unité de dyalise de Jonzac

Vendredi 26 novembre 2021

Après un an et demi de travaux, je suis très fier d’assister à l’inauguration de l’unité de dialyse de Jonzac.
Six unités de dialyse sont déjà installées dans le Nord du département, il était temps que notre Sud soit représenté.
Cette localisation centrale permet une meilleure couverture sur l’ensemble du département de la Charente-Maritime et surtout une présence dans nos territoires ruraux, qui faisait défaut jusqu’alors. C’est un vrai renforcement de l’offre de soins disponible sur le territoire de Haute-Saintonge avec la médecine de ville et un travail en collaboration avec le centre hospitalier de Jonzac.
Je serai bien sûr présent aux côtés de l’Association pour le développement de l’auto dialyse en Charente-Maritime pour porter de nouveaux projets

Le Gouvernement a renforcé les mesures contre les violences faites aux femmes

Jeudi 25 novembre 2021

En ce 25 novembre, journée internationale de l’élimination des violences faites aux femmes, j’ai d’abord une pensée pour les 105 victimes de féminicides en 2021.
Depuis 2017, le Gouvernement et la majorité parlementaire dont je fais partie sont pleinement mobilisés pour lutter contre les violences et protéger les femmes et les victimes de violences conjugales.
Cela s’est traduit par l’organisation du Grenelle des Violences conjugales, en partenariat avec les associations de défense des droits des femmes, qui s’est concrétisée par la mise en oeuvre de 50 mesures chocs dont la levée du secret médical, la possibilité de dépôts de plainte à l’hôpital, la formation de référent au sein des forces de l’ordre, le déploiement des bracelets anti-rapprochement, la création de centres de prise en charge des auteurs et l’extension des horairess du 3919 – accessible vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept.
La Haute-Saintonge et le Pays Royannais sont particulièrement affectés par le phénomène des violences conjugales. C’est pourquoi, je m’engage sur ce sujet à l’Assemblée nationale et suit attentivement l’application des dispositifs sur le territoire. Je tiens, notamment, à saluer le recrutement d’une intervenante sociale au sein du commissariat de Royan permettant de renforcer l’accompagnement et la libération des victimes, ou encore, la mise en place dans le secteur de Jonzac d’une cellule de lutte contre les atteintes aux personnes, à savoir une équipe d’enquêteurs spécialisés dans les violences sexuelles et sexistes.
Lors de la Journée internationale de la femme rurale, Joel Giraud, secrétaire d’Etat chargé de la ruralité et Elisabeth Moreno, ministre déléguée chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes ont annoncé le lancement d’un appel à projets doté d’un millions d’euros pour renforcer le maillage territorial destiné à aider les victimes et intensifier les actions de prévention des violences. Je me tiens à la disposition des acteurs du territoires pour accompagner leurs projets et appuyer leurs démarches auprès des ministres concernés.

Réunion publique avec le député Bruno Studer, président de la commission des affaires culturelles et de l’éducation

Mercredi 24 novembre 2021

C’est toujours un vrai plaisir de recevoir un collègue dans ma circonscription.
Réunion publique très enrichissante avec Bruno Studer, Député du Bas-Rhin et Président de la commission des affaires culturelles et de l’#éducation de l’Assemblée nationale.
Nous avons pu expliquer nos actions depuis 4 ans au sein de la commission notamment sur des sujets tels que :
– l’inclusion des élèves en situation de handicap,
– notre volonté de soutenir les associations culturelles comme par exemple les Eurochestries Charente Maritime, dont Claude Révolte a porté la voix,
– la valorisation du métier d’enseignant et de directeur d’école, grâce à la proposition de loi qui vient d’être adoptée par le Parlement
– la protection de nos écoles rurales et l’importance de donner confiances aux élèves avec des associations comme De la Charente-Maritime aux Grandes Ecoles qui accompagne les lycéens vers des filières sélectives.
– la mise en place du Pass’Sport et du Pass’Culture.
Merci aux nombreuses personnes qui se sont déplacées pour assister à ce moment d’échange.

Participation au conseil de surveillance de l’hôpital de Boscamnant

Jeudi 18 novembre 2021

Heureux de participer au conseil de Surveillance de l’hôpital de Boscamnant.
Je me réjouis de l’élection du conseiller départemental, Yves Poujade à la présidence et de la reconduction de Pierre Borde, maire de Boscamnant, à la vice-présidence.
J’ai noté avec satisfaction la volonté partagée par tous les acteurs (Direction, personnels, élus, partenaires sociaux) de travailler ensemble et de bâtir un projet d’avenir pour l’hôpital et pour l’Ehpad. Je salue l’engagement de Sylvie Marcilly Présidente du Département de la Charente-Maritime, qui en proposant à Yves Poujade de rejoindre le conseil de surveillance affirme son intérêt pour l’avenir de l’établissement.
J’ai rappelé tout mon soutien pour accompagner les différents acteurs du dossier et défendre le projet à Paris et partout où cela sera nécessaire.

Remise de la légion d’honneur à l’ambassadeur d’Indonésie

Mercredi 17 novembre 2021

En tant que président du groupe d’amitié parlementaire entre la France et l’Indonésie, j’étais très honoré d’assister à la cérémonie de remise de la légion d’honneur à l’ambassadeur d’Indonésie.
Nos deux pays partagent des préoccupations qui constituent des axes de coopération économique et culturelle : le développement des énergies renouvelables, ou encore, les métiers d’art.

Amendement en faveur de l’amélioration des conditions de prise en charge des personnes détenues en perte d’autonomie

Mardi 16 novembre 2021

Suite à la visite de la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté au centre pénitencier de Bédenac donnant lieu à une alerte concernant les dysfonctionnements observés au sein de l’unité de soutien à l’autonomie, je me suis mobilisé en faveur de l’amélioration des conditions de prise en charge des personnes détenues en perte d’autonomie.

Dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances pour 2022, l’Assemblée nationale a adopté un amendement à mon initiative afin d’évaluer l’effort financier consacré par la sécurité sociale à l’accès aux soins de ces détenus.
Concernant plus spécifiquement le site de Bédenac, une série de mesures d’urgence a été annoncée par les ministères de la Santé et de la Justice.
Dans une lettre en date du 20 octobre dernier, le ministre de la Santé Olivier Véran m’a confirmé que l’Agence régionale de santé allait mettre en œuvre des mesures complémentaires pour renforcer la présence médicale quotidienne et garantir des interventions quotidiennes de la part des services d’aide à domicile.

Cérémonie de remise de l’insigne d’officier dans l’Ordre National du Mérite à Pierre Borde, maire de la commune

Samedi 13 novembre 2021

Présent à Boscammant pour assister à la Cérémonie de remise de l’insigne d’officier dans l’Ordre National du Mérite à Pierre Borde, maire de la commune.
Rencontre avec l’ancien Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, qui a remis cette distinction à Pierre Borde, engagé au quotidien pour sa commune, les habitants et tout le territoire.

Informations aux élèves de la part de l’association « De la Charente-Maritime aux grandes écoles »

Vendredi 12 novembre 2021

C’est toujours un véritable plaisir de venir à la rencontre des jeunes, notamment pour échanger au sujet de leur orientation.
L’association De la Charente-Maritime aux Grandes Ecoles était présente au Lycée Saint-Hyppolite de Jonzac afin de faire le point avec les élèves sur les études à filières sélectives après le baccalauréat.
Merci à Benjamin MARSAC, Pierre MAHE, Anna LEFAY, Hugo FLORENTIN, Margot DOUTEAU et Yohann MARCON pour leur investissement auprès des plus jeunes.

Cérémonies du 11 novembre 2021

Jeudi 11 novembre 2021

Ce jeudi 11 nobembre 2021, nous célébrons le 103ème anniversaire de l’Armistice.

J’ai rendu hommage à Lonzac, ma commune, et à Jonzac, à tous ceux tombés pour la paix, la patrie et la France.

Je salue Hubert Germain, dernier compagnon de la libération, inhumé ce jour au mont Valérien.
Tout mon repsect, Monsieur.

Vive la France 🇫🇷

𝗕𝗼𝘀𝗰𝗮𝗺𝗻𝗮𝗻𝘁 𝘀𝗲𝗿𝗮𝗶𝘁-𝗶𝗹 𝗱𝗲𝘃𝗲𝗻𝘂 𝗹𝗲 𝗰𝗲𝗻𝘁𝗿𝗲 𝗱𝘂 𝗺𝗼𝗻𝗱𝗲 𝗽𝗼𝗹𝗶𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲 ?

Vendredi 5 novembre 2021

 
𝘙𝘦́𝘶𝘯𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘶 29 𝘫𝘢𝘯𝘷𝘪𝘦𝘳 2021 𝘢̀ 𝘭’𝘩𝘰̂𝘱𝘪𝘵𝘢𝘭 𝘥𝘦 𝘉𝘰𝘴𝘤𝘢𝘮𝘯𝘢𝘯𝘵 𝘭𝘰𝘳𝘴 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘷𝘪𝘴𝘪𝘵𝘦 𝘥𝘦𝘴 𝘔𝘪𝘯𝘪𝘴𝘵𝘳𝘦𝘴 𝘉𝘳𝘪𝘨𝘪𝘵𝘵𝘦 𝘉𝘰𝘶𝘳𝘨𝘶𝘪𝘨𝘯𝘰𝘯 𝘦𝘵 𝘑𝘰𝘦̈𝘭 𝘎𝘪𝘳𝘢𝘶d

 
Tout le ban et l’arrière-ban de la famille des Républicains se retrouve ce week-end à Boscamnant. Grande nouvelle ! Nous connaissons le charme de cette commune du sud de notre département aux confins de trois autres départements, mais est-ce la seule raison de ce grand raout ?
Non, c’est la commune choisie par Les Républicains 17 pour y adouber leur candidat à la candidature à la prochaine élection présidentielle, Xavier Bertrand. Rien de moins.
Mais de quel Xavier Bertrand parle-t-on ? De ce Xavier Bertrand qui quitta LR avec force fracas en 2017 pour marquer son désaccord avec un parti devenu trop droitier à son goût ? Ou peut-être s’agit-il plutôt d’un autre Xavier Bertrand, revenu il y a quelques semaines dans le giron de ce même parti, qui pourtant n’a fait que se droitiser davantage depuis sa déroute de 2017 ? Ou alors, et ce serait louable, il s’agit de cet autre Xavier Bertrand qui fut ministre en charge de la Santé de 2010 à 2012 et qui de ce fait est responsable de la situation dramatique de l’EHPAD de Boscamnant ?
Si c’est bien de ce Xavier Bertrand-là qui est attendu à Boscamnant samedi, nul doute alors qu’il reviendra sur cette décision hasardeuse de créer un second site pour l’Ehpad à Montguyon. Un établissement, deux sites. Il n’est pas besoin d’être bien malin pour comprendre que doubler les coûts de fonctionnement en dédoublant des équipes allait fatalement conduire à une impasse.
Cette impasse nous y sommes. Aujourd’hui, faute de pouvoir endiguer un déficit structurel devenu abyssal, faute d’une véritable mobilisation de tous les acteurs pour bâtir un projet solide garantissant l’avenir de cet équipement et nous permettant de définir une véritable politique d’accès aux soins arrimée à l’hôpital de Boscamnant, les conséquences de cette décision funeste de monsieur Bertrand semblent écrites à l’avance.
L’avantage qu’il y a à jouer les caméléons, c’est que jamais vous n’êtes appelé à rendre de comptes. Un Xavier Bertrand chasse l’autre et l’ancien ministre de la Santé du Président Sarkozy, n’aura pas à dire ce samedi, pourquoi, par clientélisme politique, il autorisa la construction d’un deuxième site à Montguyon, sans assurer un nombre de places suffisant pour atteindre l’équilibre financier de cette double structure. Celui-ci, ne répondra pas non plus sur son refus, tout aussi clientéliste, de ne pas supprimer le numérus-clausus quand il était encore temps de le faire. Il préféra alors se contenter de le relever un petit peu, préparant ou confortant les déserts médicaux d’aujourd’hui.
Cette visite, ou plutôt le lieu choisi pour cette visite est-elle alors un affront fait aux agents hospitaliers de Boscamnant, qui depuis des mois luttent pour trouver une solution qui ne passe pas par la dégradation des soins et des conditions d’exercice de leur métier, déjà bien difficiles ? S’agit-il d’un pied de nez aux familles, inquiètes de cette même inéluctable dégradation des soins si la seule réponse devait être une réduction des effectifs ?
Ou s’agit-il seulement d’une marque d’inconséquence et de cette nonchalance du Xavier Bertrand candidat à la candidature ? Promettra t’il alors de raser gratis ? S’engagera t’il la main sur le cœur à dire « Moi Président, plus jamais ça ! », ses talents d’acteur burlesque n’étant plus à démontrer.
Plus sérieusement, cette communion à la table du putatif sauveur de la droite réunissant sénateurs, député de la 5e circonscription, Premier vice-président du Conseil départemental, sera peut-être l’occasion d’une prise de conscience à défaut d’une prise des responsabilités qui sont les leurs dans cet échec.
Voici des mois que nous sommes quelques-uns à tenter de mettre tout le monde autour de la table – de travail celle-fois. La visite de la Ministre Brigitte Bourguignon a permis de réunir tous les acteurs du territoire. Je croyais à ce moment-là que le Département, prendrait toute sa part, car il est un acteur clé qui, seul, peut impulser une dynamique de concertation permettant de bâtir un plan à court, moyen et long terme pour Boscamnant. Le Président Bussereau m’avait assuré qu’il ferait tout son possible pour trouver une issue.
J’ai dit mon engagement pour aller, aux côtés de tous, chercher tous les financements et les autorisations qu’il faudra. J’ai proposé de faire de Boscamnant-Montguyon (Hôpital et Ehpad) un lieu pionnier dans la construction d’un réseau d’accès aux soins dans la ruralité et de maillage entre médecine de ville et hôpital, ainsi qu’un lieu d’accompagnement du grand âge permettant de garder nos aînés le plus longtemps possible chez eux ou dans des hébergements adaptés, comme étapes intermédiaire entre le domicile et l’Ehpad.
Quels soutiens avons-nous obtenus ? Une vigilance particulière de la Ministre Brigitte Bourguignon et l’engagement sans faille des nouveaux conseillers départementaux Jeanne Blanc et Yves Poujade. Une ouverture à la discussion de la part de la Direction de l’Hôpital et de l’ARS.
Espérons que ce déjeuner autour de ce Xavier Bertrand nouveau, ne soit pas juste une réunion entre vieux copains qui s’étaient perdus de vue quelque temps et soudain soucieux de soigner les vieux réseaux d’un canton perdu aux dernières élections, mais qu’elle sera bel et bien le signal d’une prise en compte par les élus de la majorité départementale qu’il est plus que temps de rompre avec l’entre-soi et de passer aux actes ; sans omettre de prendre au passage le passif des erreurs commises entre 2010 et 2012 dans cette affaire.
Moins que cela, serait faire offense aux agents de l’hôpital, aux familles des résidents et à tout un territoire qui se bat pour ne pas être sans cesse la victime de son éloignement des centres de décisions.

Adoption par la commission des affaires sociales de mon amendement visant à engager une réflexion pour développer, promouvoir et prendre en charge la contraception masculine.

Jeudi 14 octobre 2021

Je me réjouis de l’adoption par la commission des affaires sociales de mon amendement visant à engager une réflexion pour développer, promouvoir et prendre en charge la contraception masculine.
Depuis le début du quinquennat, j’ai fait de l’égalité réelle entre les femmes et les hommes une de mes priorités.
La question du partage de la charge contraceptive est particulièrement importante, car elle constitue un poids invisible dans le quotidien des femmes qui doivent prendre des rendez-vous médicaux, veiller à l’efficacité des contraceptifs et en assurer les coûts financiers.
Or, on peut tout à fait imaginer au 21ème siècle une alternance entre contraception masculine et féminine au sein du couple permettant de répartir les responsabilités, ainsi que les risques.
J’espère que cet amendement sera définitivement adopté lors de l’examen en séance publique.

Adoption de la proposition de loi créant la fonction de directrice ou de directeur d’école

Jeudi 7 octobre 2021

L’Assemblée nationale a adopté il y a quelques jours la proposition de loi réant la fonction de directrice ou de directeur d’école en seconde lecture.
En tant que membre de la commission des affaires culturelles et de l’éducation, elle est l’occasion pour moi de revenir sur les principales avancées permises par le texte sui vise à s’adapter au plus près de la réalité des territoires pour répondre aux besoins et spécificités de chaque école.
✅ L’article premier de la proposition de loi complète et renforce les missions et l’autorité du directeur d’école sans AUCUNE remise en cause du lien hiérarchique.
Avec l’autorité fonctionnelle, la directrice ou le directeur d’école pourra :
– Entériner les décisions prises collectivement lors du conseil d’école et les mettre en œuvre ;
– Bénéficier d’une délégation de compétences de l’autorité académique pour le bon fonctionnement de l’école qu’il dirige ;
– Disposer d’une autorité fonctionnelle qui lui permet de mettre en œuvre le projet d’école et faciliter la réalisation des projets : sorties scolaires, intervenants extérieurs, partenariats.
✅ L’article 2 crée un emploi de direction d’école afin de reconnaître la spécificité de ses missions et ses responsabilités exercées actuellement par un nombre de directeurs d’école. Cette avancée permet une nouvelle façon d’articuler la fonction de direction avec des missions : comme l’enseignement, la formation, ou encore la coordination.
Il prévoit que les directeurs d’école bénéficient d’une décharge totale ou partielle d’enseignement ainsi que d’une offre de formation.

Adoption de la proposition de loi visant à interdire les thérapies de conversion

Mercredi 6 octobre 2021

Hier soir, l’Assemblée nationale a adopté la proposition de loi portée par mon amie Laurence Vanceunebrock, L’Allier, un territoire de réussite visant à interdire les thérapies de conversion dans notre pays.
Je me réjouis de ce vote qui place la France en tête des pays qui ont légiféré pour mettre un terme à ces pratiques contraires à la dignité humaine.
La proposition de loi prévoit la création d’un délit autonome au sein du code pénal permettant de sanctionner les pratiques visant à modifier ou réprimer l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne.
Je remercie mes collègues députés d’avoir également adopté mon amendement visant à confier aux plateformes en ligne la responsabilité de lutter contre les discours faisant la promotion des thérapies de conversion, notamment par un travail de modération.

Adoption de la proposition de loi visant à interdire les thérapies de conversion

Mercredi 6 octobre 2021

Hier soir, l’Assemblée nationale a adopté la proposition de loi portée par mon amie Laurence Vanceunebrock, L’Allier, un territoire de réussite visant à interdire les thérapies de conversion dans notre pays.
Je me réjouis de ce vote qui place la France en tête des pays qui ont légiféré pour mettre un terme à ces pratiques contraires à la dignité humaine.
La proposition de loi prévoit la création d’un délit autonome au sein du code pénal permettant de sanctionner les pratiques visant à modifier ou réprimer l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne.
Je remercie mes collègues députés d’avoir également adopté mon amendement visant à confier aux plateformes en ligne la responsabilité de lutter contre les discours faisant la promotion des thérapies de conversion, notamment par un travail de modération.

Le Sud pousse un cri d’alarme

Mardi 5 octobre 2021

Suite à ma rencontre avec les équipes du centre hospitalier de Jonzac au mois de septembre, j’ai écrit à l’Agence régionale de santé de Nouvelle Aquitaine afin d’apporter mon soutien aux projets portés par les équipes médicales, les acteurs du territoire et les élus locaux dans le cadre des investissements prévus par le Ségur de la santé.
Après l’inauguration d’un service IRM tant attendu, nous avons la possibilité de faire de l’hôpital de Jonzac un pôle d’excellence dans le sud de la Charente-Maritime, permettant d’offrir une gamme de services de proximité variée et de qualité pour l’ensemble du bassin de vie qui s’étend de Royan et l’estuaire de la Gironde aux limites des départements de la Gironde, de la Dordogne et de la Charente.
Ne manquons pas cette occasion. La crise sanitaire liée à l’épidémie de covid-19 a rappelé combien le domaine de la santé était au cœur des préoccupations de nos concitoyennes et de nos concitoyens.

Accord entre l’Assemblée nationale et le Sénat sur la proposition de loi visant à protéger la rémunération des agriculteurs

Mardi 5 octobre 2021

Hier l’Assemblée nationale et le Sénat sont parvenus à un accord sur la proposition de loi visant à protéger la rémunération des agriculteurs.
En tant que député d’un territoire particulièrement rural comme la Haute-Saintonge, je m’en réjouis.
Depuis 2017, j’appartiens à une majorité parlementaire qui est pleinement engagée aux côtés des agriculteurs afin de leur permettre de vivre dignement de leur travail.
Aujourd’hui leur rémunération est trop souvent la variable d’ajustement des négociations commerciales.
Dans la continuité de la loi #Egalim votée en 2018, ce texte propose ainsi d’inverser la logique contractuelle actuellement en vigueur pour permettre aux agriculteurs d’être payés au juste prix.
Il permettra également d’obtenir plus de transparence concernant le coût d’achat des matières agricoles par les industriels.

Adoption du projet de loi relatif à la régulation et à la protection de l’accès aux oeuvres culturelles à l’ère numérique

Mercredi 29 septembre 2021

Je salue l’adoption définitive à l’Assemblée nationale du projet de loi i relatif à la régulation et à la protection de l’accès aux oeuvres culturelles à l’ère numérique qui prévoit, notamment, la création d’une grande autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique, réunissant l’actuel Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) et Hadopi.
L’objectif poursuivi était de consolider la mission de l’ARCOM en modernisant les compétences et pouvoirs de contrôle et d’enquête dont le CSA disposait et renforcer la protection de l’accès du public aux œuvres cinématographiques et audiovisuelles.
Je regrette néanmoins que la commission mixte paritaire, réunissant des députés et des sénateurs, ait supprimé toute référence à la promotion de la diversité à l’écran.
Je m’étais battu lors de l’examen à l’Assemblée nationale afin de donner à l’ARCOM une base légale lui permettant d’exiger des chaînes des indicateurs qualitatifs et quantitatifs afin d’objectiver leur contribution à une plus juste représentation de l’ensemble des composantes de la société française au sein des programmes, dont évidemment les territoires ruraux.
C’est pour moi un acte politique manqué. Je crois que le sentiment de défiance de nos concitoyens à l’endroit des médias audiovisuels appelle des programmes plus inclusifs et davantage à l’image de leurs préoccupations quotidiennes.

Adoption du projet de loi relatif à la responsabilité pénale et à la sécurité intérieure

Vendredi 24 septembre 2021

Je salue l’adoption du projet de loi relatif à la responsabilité pénale et à la sécurité intérieure à l’Assemblée nationale.
✅ Il permettra de renforcer l’arsenal contre les #rodéosurbains qui constituent aussi un fléau dans nos campagnes.
✅ Il introduit une dérogation au principe d’irresponsabilité pénale lorsque l’abolition du discernement au moment de la commission d’un meurtre, d’actes de torture, de barbarie ou d’un viol résulte de la consommation volontaire de drogues.
✅ Il renforce également la répression des atteintes commises à l’encontre de nos forces de l’ordre, car il est de notre devoir de protéger ceux qui nous protègent.
En tant que député élu dans un territoire rural, je m’étais inquiété de l’exclusion des gardes champêtres dans ce dispositif de protection. Ces derniers exercent des compétences en matière de police administrative et judiciaire qui les exposent au même risques d’agression que leurs collègues de la police municipale.
Je remercie mes collègues du groupe La République en Marche d’avoir su entendre leur voix et de les avoir inclus, comme je le suggérais, au moment des débats en dans l’hémicycle.
La prise en compte de leur quotidien doit devenir un réflexe dès lors que nous légiférons dans le domaine de la sécurité intérieure.

Visite de Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’éducation nationale et de Roselyne Bachelot, Ministre de la culture

Vendredi 17 septembre 2021

Evelyne Delaunay, ma suppléante, me représentait lors de la venue de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, et Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, à Saintes.
Une très belle visite de l’Amphithéâtre Gallo-Romain en présence d’un groupe d’élèves ayant participé avec l’association « les Fabri Tignuari » à l’apprentissage des techniques de constructions antiques.
Ils se sont ensuite rendus dans l’Abbaye aux Dames, qui abrite aujourd’hui un centre culturel de rencontre permettant de faire le lien entre la musique, le théâtre, l’écriture et les arts visuels.
Une opportunité de montrer l’efficacité des mesures gouvernementales dans l’éducation et la culture.

Visite de Jean-Baptiste Djebarri, Ministre des transports,  à Jonzac

Jeudi 16 septembre 2021

Merci à Jean-Baptiste Djebbari, Ministre des Transports, pour sa présence en Haute-Saintonge ce jour.
Représenté par ma suppléante, Évelyne Delaunay, M. le Ministre a exprimé son admiration pour ce grand projet lors de sa visite à l’Aéropôle Antoine de St-Exupéry de Jonzac/Neulles.
Toutes les entreprises installées dans la pépinière ont pour objectif de rester à proximité, de grandir et ainsi de faire de ce lieu le grand pôle aéronautique du Sud de la Charente-Maritime, grâce notamment à l’innovation impulsée par ces pépites.

Echange avec l’intersyndical Retraites de Charente-Maritime

Mardi 14 septembre 2021

J’ai rencontré dans ma permanence certaines organisations syndicales et associatives de retraités de Charente-Maritime, afin de faire le point sur leurs propositions dans le cadre du Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale.
Ils m’ont fait part de leur souhait de voir augmenter les pensions de retraite, même si, selon moi, la suppressions de la taxe d’habitation a déjà constitué un apport non négligeable à certains retraités, ainsi que l’augmentation du minimum vieillesse.
Je pense que le débat sur les retraites doit avoir lieu pendant la campagne présidentielle et doit absolument être la première réforme du prochain quinquennat. Avant tout il faut recueillir l’assentiment des Français dans les urnes, ce qui n’empêche pas de poursuivre les consultations et les discussions avec les partenaires sociaux.
Je souhaite également une grande loi sur la dépendance, dans le cadre de projets de territoire intégrant divers acteurs et services (ARS, collectivités territoriales, EHPAD, réunion de tous les financeurs, etc.).

Rentrée solennelle au tribunal de Saintes

Lundi 13 septembre 2021

J’étais présent, comme tous les ans, à l’audience solennelle de présentation au tribunal de Saintes qui s’occupe également des affaires judiciaires de la Haute-Saintonge.
Moment unique pour notre justice, il est du devoir de chaque élu de venir soutenir nos magistrats, d’où ma satisfaction d’avoir à mes côtés mon collègue de Royan, Didier QUENTIN.
Nous avons appris l’arrivée de Benjamin Alla, le nouveau procureur de la république de Saintes après le départ de Nicolas Septe vers Ajaccio et d’une nouvelle magistrate, Alice Rodrigues, une vraie bouffée d’oxygène. Ce renfort portera les effectifs à cinq magistrats au lieu de quatre, ce qui n’était pas arrivé depuis 1973 !

Opération Collage avec les Jeunes Avec Macron de Charente-Maritime

Lundi 13 septembre 2021

Week-end de mobilisation aux côtés des militants de Haute-Saintonge pour présenter le bilan de nos actions.
Merci à William Ecoto, référent departemal Les Jeunes Avec Macron – Charente-Maritime d’avoir démarré cette campagne de communication du bilan d’Emmanuel Macron à Jonzac.
Quatre années au service de nos concitoyennes et de nos concitoyens dans le domaine de l’emploi, la sécurité, les solidarités et la transition écologique.
On continue 💪

Visite de courtoisie à la Sous-Préfecture de Saintes

Lundi 13 septembre 2021

Je rencontre ce matin la nouvelle Sous-préfète de Saintes, Véronique Schaaf, afin de faire connaissance et d’échanger sur les principaux dossiers qui chevauchent l’arrondissement de Saintes et ma circonscription.
Une discussion très riche sur des sujets tels que certaines problématiques de chasse, la loi littoral et les énergies renouvelables.
Mes échanges constants avec les maires de ma circonscription me permettent ainsi de créer un lien direct entre les territoires et les autorités de l’État.

Rencontre avec les dirigeants de l’entreprise Champignons Renaud

Vendredi 10 septembre 2021

Suite à leur demande d’aide, je suis allé ce matin rencontrer l’équipe de l’entreprise Champignons Renaud & Fils afin de les accompagner dans leur démarche de recrutement.
En effet, la pandémie de Covid a eu un effet dévastateur sur les activités de cueillette, notamment ici, à Avy, où l’entreprise tourne toute l’année.
Il manque près de 30 personnes dans l’équipe, c’est à dire 30 tonnes de champignons par semaine non récoltés, et cela a un grave impact sur la trésorerie de l’entreprise qui pourtant continue d’investir afin de s’agrandir.
Aujourd’hui, l’Etat souhaite limiter l’afflux migratoire et l’emploi est l’une des passerelles pour entrer en France. Il faut donc trouver des solutions pour recruter nos forces vives du territoire ou bien des travailleurs étrangers de l’Union Européenne.
J’ai essayé d’apporter plusieurs solutions et je reste bien évidemment très attentif à la suite des événements, car il n’est pas possible d’abandonner une entreprise de plus de 500 salariés, en Haute-Saintonge.

Echange avec l’association Solenciel

Mercredi 08 septembre 2021

Dans la continuité de mon combat en faveur des droits des personnes en situation de prostitution, j’ai échangé aujourd’hui avec l’association Solenciel sur les leviers permettant de renforcer l’insertion professionnelle des femmes engagées dans un parcours de sortie de prostitution.
Jusqu’à présent, à peine quelques centaines de femmes migrantes ont pu bénéficier de ce dispositif qui permet la délivrance d’une autorisation provisoire de séjour assortie d’une autorisation de travail indispensable pour sortir de la précarité.

Rentrée des classes à Germignac

Jeudi 02 septembre 2021

C’est toujours un vrai plaisir d’assister à la rentrée des classes.
Pour cette année, j’ai choisi d’être présent à l’école primaire de Germignac, étant donné la problématique d’amiante au sein de l’école maternelle, découverte au printemps dernier.
Tous les élèves ont ainsi déménagé dans l’école élémentaire afin d’assurer leur sécurité.
Tout l’été, l’équipe pédagogique à mis en place les mesures nécessaires pour permettre une rentrée sereine.
J’ai pu constater les solutions mises en œuvre par la commune pour répondre aux inquiétudes des parents et de la communauté éducative.
Le dialogue en tous ces acteurs a permis d’assurer une rentrée apaisée et de garantir la sécurité sanitaire des enfants et des enseignants.
Je salue l’engagement des services de l’inspection d’académie.
Merci aux élus de consentir à des sacrifices financiers afin de permettre aux enfants d’être constamment en sécurité et mon engagement à leurs côtés reste constant pour trouver des financements permettant de mener rapidement à bien les travaux de réfection nécessaires pour l’école maternelle.

4ème déjeuner de l’été avec les maires

Vendredi 16 juillet 2021

4ème et dernier déjeuner avec les maires de ma circonscription pour cette semaine.
Loin d’en avoir terminé, je renouvelle l’opération tout l’été afin de faire remonter les problématiques locales, ce que je fais depuis le début de mon mandat.
Nous avons notamment échangé sur le déploiement de la fibre optique, les compétences des maires et leur capacité à agir dans leur commune et bien sûr les projets de chacun.

Echange avec Mme Laferrere, principale au lycée Saint Hyppolite de Jonzac

Jeudi 15 juillet 2021

C’est toujours un moment d’exception d’être présent le 14 juillet, comme tous les ans, à Royan, Pons et Jonzac.
Cette année marque le 232e anniversaire de la prise de la Bastille. Mais ce n’est que près d’un siècle plus tard que le 14 juillet a commencé à être célébré officiellement par la République.

Fête nationale à Royan, Pons et Jonzac

Mercredi 14 juillet 2021

C’est toujours un moment d’exception d’être présent le 14 juillet, comme tous les ans, à Royan, Pons et Jonzac.
Cette année marque le 232e anniversaire de la prise de la Bastille. Mais ce n’est que près d’un siècle plus tard que le 14 juillet a commencé à être célébré officiellement par la République.

Déjeuner d’échange avec les maires

Lundi 12 juillet 2021

Après des mois de confinement, je reprends aujourd’hui, comme chaque année, les rencontres avec les maires de ma circonscription.
Bilan de la crise, projets des communes, échanges sur l’état d’esprit de nos concitoyens. A bâton rompus mais ça fait tellement de bien !
J’étais aujourd’hui avec Corinne Pequignot, 1ère adjointe à Saint Sever de Saintonge, Jean-Michel Marchais, maire de Salignac sur Charente, David Musseau, maire de Rouffiac et Christian Dugué, maire de Pérignac.

Inauguration du trajet Angoulême-Royan suite à la rénovation des voies

Lundi 12 juillet 2021

Heureux de participer avec ma collègue Sandra Marsaud, ce matin, au voyage inaugural du #TER sur l’axe #Angoulême#Royan. Après régénération de la voie, Royan retrouvera enfin une desserte plus adaptée.
Après 6 mois de travaux et grâce à #FranceRelance, l’Etat remet la mobilité au centre des territoires.

Remise des trophées de la course en voile à Royan

Samedi 10 juillet 2021

Toutes mes félicitations à Frédéric Bourdereau en classe A, Yannick Poisson en classe B et Florian Fargier en classe mini pour leur première position dans le cadre du tour de la #CharenteMaritime à la voile, après trois jours de course.

Première tranche de la rénovation de l’église de Cozes

Samedi 10 juillet 2021

La première tranche de la restauration de l’église de #Cozes est achevée.
Très investi pour le patrimoine, je milite depuis le début de mon mandat pour permettre la restauration de nos monuments historiques.
La campagne de souscription a permis de collecter 83 000 euros, bravo 👏

Au début de l’année 2022 débutera la deuxième des trois tranches, touchant au clocher et la tourelle de l’escalier y conduisant. La nef sera traitée lors d’une troisième phase.

Le Plan 1 jeune 1 solution au pôle de Jonzac

Vendredi 09 juillet 2021

Le plan #1jeune1solution a permis à 2 millions de #jeunes de trouver un emploi ou une formation grâce aux 9 Mds € investis par #FranceRelance
En #HauteSaintonge le taux de chômage est de 6.6 contre 8.2 en #CharenteMaritime grâce à l’optimisme des #entreprises 💪
Les mesures gouvernementales ont permis aux entreprises de passer cette crise sanitaire, et aujourd’hui, elles recrutent massivement ! Nous ne sommes pas en situation de crise économique, au contraire, la relance est bien présente.
Bravo à Cindy, qui signe au pôle emploi de #Jonzac, en présence de Daniel Dartigolles – Conseiller Régional Nouvelle-Aquitaine, un CDI dans un restaurant. Grâce au Contrat Initiative Emploi #CIE, elle a bénéficié d’une immersion et d’une formation avant d’intégrer cet emploi.

Visite d’Annick Girardin à Royan, Ministre de la Mer

Jeudi 08 juillet 2021

Bel échange avec Annick Girardin autour des pêcheurs de #Royan sur des sujets essentiels tels que le choix de la prochaine zone d’éolien en mer en Sud-Atlantique, la régulation de l’usage de la senne danoise, les quotas de soles et les captures accidentelles de cétacés.
Merci pour son écoute, sa proximité et son engagement pour défendre les intérêts français au niveau européen.
Elle reste constamment aux côtés de ces professionnels qui participent à la souveraineté alimentaire de notre pays.

Projet de loi concernant la protection de l’enfance

Mercredi 07 juillet 2021

L’Assemblée nationale a adopté hier soir le projet de loi relatif à la protection de l’enfance.
Le projet de loi prévoit la constitution d’un groupement d’intérêt public reprenant les missions du GIPED, de l’AFA et du secrétariat général du CNAOP, assurant le secrétariat du CNPE et du conseil national de l’adoption.
Ce nouvel organisme national unique a pour objectif d’améliorer le pilotage et la mise en œuvre de la politique d’accès aux origines personnelles, d’adoption nationale et internationale, de prévention et de protection de l’enfance.
Il s’agit d’une réforme très attendue par l’ensemble des acteurs, mais qui cristallise également des inquiétudes sur les moyens qui seront consacrés à la politique de l’adoption internationale, dans un contexte tendanciel de baisse des enfants adoptables.
J’ai été particulièrement vigilant sur ces différents points.
✅ A l’occasion de l’examen en commission, le Gouvernement, par la voix d’Adrien Taquet, m’a assuré que l’élargissement des missions de l’AFA dans le domaine de l’adoption nationale (formation des conseils de famille, animation d’une base nationale des agréments) ne se ferait pas au détriment de son rôle d’intermédiation au niveau international.
✅ Il s’est aussi engagé à ce que les dossiers des familles adoptives dans les pays où le nouvel organisme ne serait pas accrédité à l’issue de la période transitoire de deux ans seraient repris par la mission pour l’adoption internationale, car il n’est pas question de remettre en cause des projets de vie du jour au lendemain.
Les députés ont par ailleurs adoptés deux amendements que je proposais :
Le premier pour réaffirmer que le futur organisme a vocation à promouvoir et diffuser les bonnes pratiques en matière d’adoption internationale, y compris dans l’accompagnement dans les démarches d’accès aux origines personnelles.
Le second pour préciser le rôle que l’autorité centrale pour l’adoption internationale tient de la Convention de La Haye du 29 mai 1993 sur la protection des enfants et la coopération en matière d’adoption internationale à laquelle la France est partie.

Visite de la piscine de Montendre et signature du CRTE de Haute-Saintonge

Mercredi 07 juillet 2021

J’étais aujourd’hui aux côtés de Nicolas Basselier, Préfet de la Charente-Maritime, afin de visiter la piscine de #Montendre. Des travaux pour une meilleure accessibilité ont été effectués et de nouveaux équipements ludiques ont été ajoutés.
Nous avons ensuite pu admirer la réhabilitation de l’ex gendarmerie de Montlieu-la-Garde dans le cadre du Plan de relance, notamment concernant l’isolation extérieure et intérieure des logements.
Enfin, Claude Belot et Nicolas Basselier ont signé le contrat de relance et de transition écologique de la Haute-Saintonge. Signé pour six ans, il intègre des dispositifs d’accompagnement de l’État à destination des collectivités territoriales, considérablement renforcés par les crédits du plan de relance lors des deux premières années.

Inauguration du réaménagement du musée de Royan

Jeudi 1er juillet 2021

Il était essentiel pour moi d’être présent au musée de Royan afin d’inaugurer son réaménagement.
Il a en effet fait l’objet d’un projet ambitieux de renouvellement de son parcours permanent, avec la création d’une nouvelle scénographie.
Chaque visiteur pourra dorénavant profiter d’une visite enrichissante, richement illustrée, ludique et digitalisée, faisant la part belle offerte à la création numérique, sonore et visuelle.

6ème prix d’excellence au CFA de Saint-Germain de Lusignan

Lundi 28 juin 2021

Je suis très fier d’avoir été présent au 6ème Prix d’excellence de la Légion d’Honneur au CFA de Saint-Germain de Lusignan.
Sur les 630 apprentis de cette année, 6 ont été sélectionnés pour le prix d’excellence, encorz toutes mes félicitations à eux.
Cette filière de l’apprentissage est très importante, ces jeunes ne doivent rien s’interdire, ne pas hésiter à expérimenter et toujours se perfectionner.
Ils représentent une vraie richesse pour notre pays.

Projet de loi relatif à la régulation et à la protection de l’accès aux oeuvres culturelles à l’ère numérique

Jeudi 22 juin 2021

Nous examinions hier dans l’hémicycle le projet de loi elatif à la régulation et à la protection de l’accès aux oeuvres culturelles à l’ère numérique.
Ce dernier prévoit de renforcer la lutte contre le piratage des oeuvres artistiques et culturelles dans notre pays et de créer une instance unique chargée de la régulation de la communication audiovisuelle et numérique, issue de la fusion du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la Hadopi.
A l’occasion de l’examen de ce projet de loi,
❌ j’ai d’abord réaffirmé mon opposition au dispositif de transaction pénale pour les internautes contrevenants : les techniques de piratage ont beaucoup évolué depuis le début des années 2000. Il n’y a plus de sens aujourd’hui à cibler directement les internautes qui recourent au téléchargement de pair à pair, au risque de stigmatiser ceux qui compte tenu de l’enclavement des territoires et l’existence des zones blanches rencontrent des difficultés d’accès aux offres culturelles. Il est plus efficace pour protéger les droits des auteurs de concentrer nos efforts de répression sur le streaming illégal ou les sites miroirs qui tirent d’immenses profits liés au téléchargement illégal.
✅ J’ai également plaidé pour que les missions de la future autorité de régulation soient renforcées en matière de contrôle de représentation de la diversité de la société française au sein des programmes de radio et de télévision
A l’heure actuelle, la télévision souffre d’un défaut d’inclusion et de représentativité. La France des ronds points y demeure invisible. Les chaînes nationales donnent peu à voir la richesse de nos territoires, que ce soit les Outre-mer ou la ruralité. Cela doit changer, car les médias ont une responsabilité sociale, politique et citoyenne en la matière. Ils agissent sur les représentations de l’imaginaire national et sur notre sentiment de cohésion sociale.
Au cours de ces dernières années, les Français ont demandé à avoir des médias qui entretiennent davantage de proximité, qui soient davantage à leur image et qui traitent de leur préoccupations de leur vie quotidienne.

La filière Cognac dans  la proposition de loi visant à protéger la rémunération des agriculteurs

Mardi 15 juin 2021

J’étais présent ce soir en commission des affaires économiques pour défendre la prise en compte des spécificités de la filière Cognac dans le champ de la proposition de loi visant à protéger la rémunération des agriculteurs actuellement à l’examen à l’Assemblée nationale.
Le rapporteur a indiqué vouloir exclure du champ d’application de la proposition de loi qui prévoit d’accroître la transparence du coût d’achat de la matière première agricole par l’industriel certains produits alimentaires listés par décret pour tenir compte de la réalité de certaines filières de production.
Les filières agricoles comme les vins et spiritueux bénéficient d’une bonne organisation producteur – acheteur et ne sont pas soumises à des variations de prix hebdomadaires ou même journalières.
Je serai vigilant concernant les garanties apportées à la filière vin et spiritueux en ce sens, notamment en prévision de l’examen de la proposition de loi dans l’hémicycle.
J’invite le ministre à initier une concertation avec les acteurs de la profession dans le cadre de l’élaboration de ce décret.

Rencontre avec l’association Les Maux Bleus

Mardi 15 juin 2021

Je participais ce matin à un échange avec les comédiennes des Maux Bleus pour évoquer le sexisme et la place des femmes en politique.
Ce collectif sensibilise à travers l’art à la réalité des violences faites aux femmes.
La succession de portraits et de tableaux met en lumière cette part d’ombre de la société, au travers de différents prismes : les victimes, les témoins et les bourreaux.

Journée nationale de la Résisitance

Vendredi 28 mai 2021

Je me suis rendu aux côtés d’Estelle Leprêtre, Sous-Préfète de Jonzac et de Christophe Cabri, Maire de Jonzac, à la cérémonie organisée au monument aux morts, pour la Journée nationale de la Résistance, en mémoire de ceux qui ont combattu lors de la Seconde Guerre mondiale.

300 ans de la gendarmerie de Montendre

Vendredi 28 mai 2021

C’est un honneur de participer à la commémoration des 300 ans de la brigade de gendarmerie de Montendre et de Saint-Genis-de-Saintonge.
La brigade est la pierre angulaire de la gendarmerie dans les territoires les plus reculés. Cette institution créée pour assurer la protection des français, est l’expression de la devise française au quotidien.
J’ai un vrai attachement pour la gendarmerie. Depuis quatre ans, de nombreux événements ont bousculé les forces de l’ordre, que ce soit la crise des gilets jaunes ou la crise sanitaire, mais ils ont toujours été présents pour faire respecter l’ordre.
Je souhaite rappeler que je n’ai pas voté la loi sécurité globale car pour moi, la ruralité avait totalement été oubliée, notamment concernant les gardes-champêtres et bien sûr, je ne voulais pas de l’article 24 et le conseil constitutionnel m’a conforté dans ma décision.

Audition des acteurs de la conservation-restauration

Mercredi 26 mai 2021

A mon initiative, la commission des affaires culturelles et de l’éducation auditionne ce matin les acteurs de la conservation-restauration.
L’incidence économique de la crise sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus sur le secteur est source d’inquiétudes. Les études réalisées par le Centre de sociologie des organisations de Sciences Po Révèlent que les entreprises de conservation-restauration montraient déjà des signes de vulnérabilité avant la crise. L’arrêt ou le report des chantiers liés à la première période de confinement ont pesé sur l’activité des conservateurs-restaurateurs dont le manque d’identification par les pouvoirs publics a pu générer des difficultés d’accès aux dispositifs de soutien mis en place par le Gouvernement.
Or, l’affaiblissement de la profession pourrait s’accompagner – à terme- d’une perte de compétence indispensable au maintien de l’excellence et de la renommée française en matière de valorisation du patrimoine dans les territoires.
⤵ la mise en place d’un titre protégé, réglementant l’accès à la profession pourrait être une solution :
✅ en clarifiant les compétences et le niveau d’intervention de chaque acteur de la chaine patrimoniale
✅ en favorisant les passerelles entre les professions-partenaires tels que les artistes ou artisans d’art
✅ en facilitant l’émergence d’équipes pluridisciplinaires à l’instar de l’opération lancée en 2020 par le Mobilier national.